Rencontre entre les acteurs de la filière maïs au Togo
Contribuer au développement durable de la filière maïs au Togo, c’est le thème de l’atelier de concertation des acteurs de la filière qui s’est déroulé les 07 et 08 novembre 2013 au Palais des congrès de Kara. L’atelier a été co-organisé par la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP) avec l’appui financier du Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo (PADAT).
En prélude à cet atelier, une rencontre préparatoire s’est tenue le 05 novembre 2013 au siège de la CTOP à Lomé, rencontre qui a permis de finaliser le programme et de réactualiser les Termes de Référence.
Plusieurs présentations et échanges ont meublées l’atelier notamment : le Comité Interprofessionnel des Céréaliers (CIC Togo), la mise en place des  Plateformes d’Innovation, le rapport de l’étude filière en ce qui concerne le diagnostic et les approches de solution,  la feuille de route de 2013  entre autres.
Des travaux en commission ont permis de valider les éléments du diagnostic qui  ont concerné les trois maillons importants de la filière maïs au Togo à savoir la production, la commercialisation et la transformation. De façon générale, il a été remarqué le développement de la filière grâce à l’appui des  différents projets du PNIASA (PASA, PADAT et PPAAO Togo), à la volonté politique, et aux initiatives de Coopermondo à travers des financements innovants. Cependant, des faiblesses ont été identifiées, faiblesses pour lesquelles, les participants, ont proposé des approches de solution pour le développement durable de la filière.
A l’issue de la rencontre des actions prioritaires pour 2014 et des stratégies pour leur mise en œuvre dans le court terme ont été définis. Parmi ces actions, on peu citer:
  -Le renforcement de l’organisation et la structuration des différentes familles d’acteurs des
maillons qui constituent la filière en vue de prendre une part active dans l’interprofession céréalière ;
  -Le plaidoyer pour la mise en œuvre effective des recommandations de l’étude sur la libéralisation du marché des engrais;
  -La mise en place d’un dispositif approprié de capitalisation et de diffusion des pratiques réussies en matière de productivité et de commercialisation ;
  -Le plaidoyer pour l‘adoption des textes législatifs définissant les missions, l’organisation et le fonctionnement de l’interprofession ainsi que les conditions de création de financements internes à la filière ;
  -L’organisation de la contractualisation des transactions entre les semenciers et les producteurs de grains ;
  -le plaidoyer pour assurer la disponibilité de semences des variétés de maïs jaune et des variétés plus performantes ;
  -le plaidoyer pour une meilleure adaptation du dispositif de vulgarisation.
L’atelier a connu la participation d’une quarantaine de participants, acteurs de la filière maïs (producteurs, commerçants, fournisseurs d’intrant, transporteurs, douaniers, etc.), représentants des structures d’appui (ICAT, DS, DRAEP), des autres projets du PNIASA (PASA et PPAAO Togo), des partenaires techniques et financiers.

Serges TETTEH
Assistant Chargé de Communication


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook