Historique et Mission
HISTORIQUE
Le processus de libéralisation économique enclenché par les Etats africains dans les années 80 suite aux Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) imposés par le FMI et la Banque Mondiale, s’est traduit par le désengagement desdits Etats de certains secteurs d’activités tels que la production, l’approvisionnement en intrants, matériels et équipements agricoles, la commercialisation et la transformation des produits agricoles, etc. Il en a résulté un tel désarroi au niveau des masses paysannes que celles-ci ont ressenti la nécessité de sortir de leur fatalisme et inertie pour faire face à leurs défis afin d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. Pour ce faire, elles ont enclenché une véritable révolution silencieuse, caractérisée par la construction d’un mouvement paysan autonome et crédible.
C’est ainsi que les producteurs ont commencé par s’organiser, d’abord de façon informelle, au niveau village, en des groupements qui se sont progressivement fédérés jusqu’au niveau national puis régional et récemment continental.
C’est donc en réaction aux échecs des PAS qu’à l’instar de ses consœurs de la sous régions ouest-africaine, la CTOP a été créée en juillet 2001 à Lomé, grâce à l’appui de la Chambre d’agriculture, sous l’impulsion d’une demi-douzaine d’organisations paysannes togolaises, formées notamment autour des filières café- cacao, coton, céréales, production de semences, aviculture et élevage bovin, qui, face à une dynamique sous régionale parachevé par la création du ROPPA à Cotonou en juillet 2000, ont décidé de mettre en place leur cadre national de concertation, avec pour mandat la représentation et la défense des intérêts des producteurs agricoles du Togo, toutes filières confondues.

MISSION
La CTOP a pour but de promouvoir et de défendre en permanence la valeur d’une agriculture professionnelle, compétitive, dynamique et durable au service des exploitations agricoles paysannes familiales. Pour ce faire, elle s’est engagée notamment à :
•    Assurer au plan national, sous régional et international, la représentation des organisations paysannes togolaises ;
•    Favoriser l’organisation et la consolidation des faîtières de producteurs ;
•    Contribuer au développement de la solidarité d’une part entre les agriculteurs togolais et d’autre part entre ceux-ci et leurs homologues d’autres pays ;
•    Favoriser la concertation et la coopération entre les Organisations Professionnelles Agricoles ;
•    Contribuer à l’évolution socio-économique du monde rural ;
•    Lutter pour un environnement favorable au développement de l’agriculture ;
•    Défendre l’intérêt de l’exploitant agricole.

Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook