PADAT

Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo

 

Coût : 75,4 millions d’USD soit 40,5 milliards de FCFA

Durée : 6  ans (2011 – 2016)

 

1- Qu’est ce que le PADAT

 

Le PADAT est le Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo.

2- Que vise le PADAT ?

 

Contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus des petits producteurs agricoles à travers l’amélioration de la production et de la productivité des exploitations agricoles ciblées sur le riz, le maïs et le manioc ainsi que par la valorisation et la mise en marché des productions agricoles ciblées.

3- Quels sont les produits que le PADAT accompagne ?

 

Seulement trois produits : maïs, riz et manioc.

4- Quelles sont les préfectures dans lesquelles intervient le PADAT ?

 

Régions

Préfectures

Savanes

Tône ; Tandjoaré ; Kpendjal ; Oti ; Cinkassé

Kara

Kéran ; Doufelgou ; Guérin- Kouka ; Binah ; Kozah ; Bassar ; Assoli

Centrale

Tchaoudjo ; Tchamba ; Sotouboua ; Blitta

Plateaux

Est Mono ; Anié ; Akébou ; Ogou ; Amou ; Haho ; Kpélé ; Moyen-Mono ; Wawa ; Agou ; Kloto ; Danyi

Maritime

Zio ; Vô ; Ave ; Lacs ; Yoto ; Bas-Mono

 

4- Les grands domaines d’intervention du PADAT

Deux grandes composantes sont prises en compte. Il s’agit de :

(a) appui à la production et à la productivité

(b) valorisation des produits;

4.1 Que fait concrètement le PADAT pour l’appui à la production et à la productivité ?

Il s’agit de :

(1) l’appui technique aux cultures vivrières pour optimiser l’utilisation des paquets technologiques;

(2) les aménagements hydro agricoles

(3) le renforcement des capacités organisationnelles et opérationnelles des acteurs à la base.

Pour les appuis techniques aux cultures, le PADAT prévoit :

La distribution de kit de démarrage (intrants et outillage)

40 000 producteurs vulnérables bénéficieront de kits de maïs (100 Kg d’engrais NPK 15 15 15 ; 50 Kg d’urée ; 10 Kg de semences améliorées et d’une canne planteuse) pour la mise en valeur d’au moins 0,5 ha et 10 000 bénéficieront de kit de riz (50 Kg d’engrais NPK 15 15 15 ; 25 Kg d’urée ; 20 Kg de semence améliorées ; d’un litre de désherbant et d’un pulvérisateur) pour exploiter 0,25 ha de riz.

Au moins 60% de femmes (32 500) et 40% de jeunes (26 000) seront bénéficiaires des kits.

Quelles conditions faut-il remplir pour bénéficier d’un kit?

·         Etre un producteur exerçant depuis trois dans le milieu

·         Avoir accès à la terre ;

·         Disposer d’une parcelle appropriée et sécurité ;

·         Etre réceptif aux innovations

·         Un seul bénéficiaire par ménage

·         Avoir les capacités de pouvoir exploiter la superficie requise ;

·         Appartenir à un ménage n’ayant pas bénéficié d’un programme d’aide identique

Est-ce que toutes les régions sont concernées par la distribution des kits ?

Toutes les régions seront couvertes pour les kits de maïs. Pour les kits de riz, la région maritime et des savanes ne seront pas bénéficiaires.

Appui accompagnement technique des producteurs/ productrices  bénéficiaires des kits;

Les appuis conseils porteront sur : (a) les doses d’engrais à apporter sur la culture de riz et de maïs, (b) le nombre et les dates d’épandage d’engrais, (c) le mode et la densité de semis de la culture de riz et de maïs, (d) les modalités de pulvérisation du désherbant (date, dose) sur la culture de riz, (e) sur l’utilisation de la canne planteuse et du pulvérisateur à l’occasion et à la suite de la distribution des Kits .

Opération pilote de mécanisation et de culture attelée

Expérience pilote de mécanisation : deux sites pilotes seront touchés : le bas - fonds de Kpéi Tchila (Sotouboua/région Centrale) et l’autre à Kpélé Toutou (Kpélé/Région des Plateaux). Cinq producteurs ou groupements de producteurs seront dotés chacun d’un motoculteur équipé d’accessoires (charrue, remorque) dans chacun des deux sites.  Les bénéficieront contribueront à hauteur de 5%. Ils seront encadrés par les conseillers de l’ICAT.

Expérience pilote de traction animale : deux sites seront touchés par l’expérience pilote. Il s’agit de Mango dans la Préfecture de l’Oti (Région des Savanes) et Kouka dans la Préfecture de Dankpen (Région de la Kara). Dans chacun des deux sites, 25 producteurs seront dotés d’un bœuf de labour et des équipements de base : une charrue, une charrette, une herse et un corps butteur.

Gestion intégrée de la fertilité des sols

 

Pour les aménagements hydro agricoles

 

5 000 ha d’aménagements simples de conservation des eaux et des sols-CES et 3000 ha de petits aménagement de bas-fonds


Région

Type 1 ha

Type 2 ha

Total ha

1

Savane

1500

1000

2500

2

Kara

1000

1000

2000

3

Centrale

1500

500

2000

4

Plateaux

500

500

1000

5

Maritime

500

0

500


Total

5000

3000

8000

 

Pour le renforcement de capacité des acteurs, le PADAT prévoit de :

 

-       Informer et sensibiliser les producteurs sur le projet ;

-       Formations aux plans organisationnels et technico-économiques des membres de 3000 groupements et de leurs faîtières ;

-       Plusieurs visites d’échanges entre OP de base, entre unions, etc.

-       Formation et installation de 100 micro-entrepreneurs ruraux (100 jeunes dont 30 femmes);

-       Formation de 20 jeunes artisans réparateurs dans le but de délivrer prioritairement des services de proximité aux groupements de producteurs/trices partenaires du projet

-       Appui spécifique à la CPC Togo

-       Appui spécifique à la CTOP

-       Appui spécifique aux CRA

 

4.2 Pour une meilleure valorisation des produits, que prévoit le PADAT ?

Faciliter l’accès aux équipements

Le PADAT facilitera l’accès des OP/ unions à :

-       700 égreneuses d’une capacité de 4 tonnes / jour pour la valorisation du maïs,

-       150 batteuses, 150 vanneuses, 100 décortiqueuses et 500 bâches pour une meilleure qualité du riz local,

-       500 râpeuses mécaniques et 250 presses mécaniques pour la transformation du manioc (

Comment bénéficier d’un équipement ?

-       Les OP, situées dans les zones prioritaires,  qui ont été informés du projet et qui sont intéressées par les équipements d’une des 3 filières cibles, présentent une demande à la DRAEP suivant un formulaire simple ;

-       Les OP devront participer aux coûts et à l’installation des équipements suivant un taux  (5 à 10%) et des conditions de participation qui sont spécifiques à chaque filière en fonction de sa rentabilité;

-       une convention de financement ou  contrat sera établi entre le projet (représenté par la DRAEP)  et les groupements et unions bénéficiaires précisera les responsabilités et les engagements de chacune des parties notamment  la nature de l’équipement fourni, les modalités à mettre en place pour son utilisation (mise en place d’un Comité de Gestion établissant une comptabilité indépendante pour cet équipement, ouverture d’un compte dans une IMF, constitution d’une caisse pour la couverture des frais de fonctionnement, inscription dans la comptabilité de provisions aux amortissements),la contrepartie à fournir, etc. :

Construire des infrastructures d’appui à la commercialisation

-       100 magasins de 250 tonnes (T),

-       150 de 75T;

-       300 magasins de 10T,

-       1600 m2 d’abris d’équipements de transformation,

-       4000 m2 de petits bâtiments de groupage sur les marchés de proximité et

-       la consolidation de 450 km de pistes rurales,

-       160 petits ponts et 300 dalots,

Faciliter la mise en marché des produits

 

-       Contribuer à la révision des textes régissant la commercialisation des céréales de manière à rendre le cadre plus fonctionnel et mieux adapté à la problématique actuelle du Togo;

-       Réaliser une série d’études  sur les filières, leurs contraintes et leur potentiel de développement pour mieux cibler les interventions visant le développement des filières cibles et améliorer l’efficacité des appuis du PADAT, notamment en phase II.

-       Renforcer la capacité des OP/Faîtières pour intervenir sur les marchés à travers des appuis en infrastructures pour faciliter le regroupement de l’offre, la mise en place d’un système d’information sur les prix et un appui au développement de la concertation au sein des maillons production et transformation et entre les maillons de la filière

 

5. Quels sont les acteurs qui appuient la mise en œuvre du PADAT dans les régions ?

 

En dehors des DRAEP, des ONG ont été choisies pour accompagner la mise en œuvre du PADAT aux côtés des producteurs. Il s’agit de :

 

Régions

ONG  ou Groupement d’ONG 1

Savanes

RAFIA

Kara

GRADSE, Parrains Tiers Monde (PTM), PADES

Centrale

GRADSE, Parrains Tiers Monde, CECODRI, MVPC

Plateaux

GRED, ETD, UAR, ODIAE

Maritime

CONGAT, CREDI, CREMA, GRED, ATPH

 


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook