LES CROPPA POUR UN RENFORCEMENT A LA BASE
Pourquoi une telle initiative ?

La Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs agricoles (CTOP), la plate forme nationale des OP du Togo a été mise en place le 10 juillet 2001. A ce jour, elle compte dix sept (17) organisations faîtières membres que sont :
    Fédération des Unions de Producteurs de Café Cacao du Togo (FUPROCAT)
    Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC)
    Association Nationale des Professions Avicoles du Togo (ANPAT)
    Fédération Nationale des Organisations Maraîchères du Togo (FENOMAT)
    Centrale de Producteurs de Céréale du Togo (CPC Togo)
    Mouvement Alliance Paysanne du Togo (MAPTO)
    Réseau des Jeunes Producteurs et Professionnels Agricoles du Togo (REJEPPAT)
    Fédération Nationale des Professionnels des Filières Bétail et Viande du Togo (FENAPFIBVTO)
    Réseau National des Organisations Paysannes
    (RENOP) Union des Coopératives de Pêches Maritimes (UNICOOPEMA)
    Association Paysanne Pour la Communication des Ruraux (APCR)
    Fédération des Organisations Paysannes de la Savane (FOPAS)
    Réseau des Centrales d’Autopromotion Paysanne (RECAP)
    Amélioration et Développement des Exploitations Agropastorales (ADEPAP)
    Réseau des Promotrices d’agro-industrie du Togo (REPROMAT)
    Réseau National des Femmes Agricultrice du Togo (RENAFAT)
     Réseau National des Producteurs de Semences Certifiées du Togo (RNPSCT)
Depuis sa création, la CTOP a beaucoup travaillé sur le plaidoyer et la représentation des OP. Cependant, il est important que la participation de la base aux actions de plaidoyer par le relai au niveau local n’ait pas toujours à la mesure des espérances. A partir de 2012, dans le cadre de son plan quinquennal, quatre (04) axes essentiels ont été identifiées et qui orienteront les actions de la CTOP. Ces axes sont : (i) structuration et gouvernance des OP ; (ii) participation aux politiques au niveau national et local ; (iii) services économiques aux producteurs ; (iv) environnement et lutte contre le VIH en milieu rural.
L’une des étapes pour aller à l’opérationnalisation du plan quinquennal et un meilleur service aux membres dans les différentes localités est de mettre en place un dispositif local de coordination à travers la décentralisation de la CTOP.
Aussi, le processus de décentralisation en cours et qui sera marqué en 2013 par les élections locales suppose que désormais, les politiques seront élaborées et mises en œuvre au niveau local. Il est plus qu’urgent dans ce contexte, de préparer les producteurs à participer à travers des représentants valables aux politiques de développement local.
Face à cette dynamique et dans le souci premier de permettre aux producteurs de jouer pleinement leur rôle pour le succès du PNIASA, la CTOP déclenche son programme de régionalisation.

Objectifs des CROPPA

L’objectif général de ce processus est d’améliorer les services rendus par la CTOP à ses membres à travers la mise en place de cadres régionaux. Plus spécifiquement, la mise en place des cadres consiste entre autres :
•    Améliorer les services rendus par la CTOP et les faîtières aux organisations régionales en rapport avec les spécificités des régions ;
•    Renforcer la représentativité des OP au niveau régional ;
•    Améliorer la participation des représentations régionales des faîtières d’organisations paysannes membre de la CTOP dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi évaluation des politiques au niveau régional et au niveau local.

Elles ont pour mission :

•   
Une meilleure représentativité des OP au niveau régional
•    Un meilleur service (information, formation, mise en relation avec le marché, etc.)
•    Un renforcement des capacités des représentations régionales des faîtières
 



Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook