Le dispositif de formation des responsables d’OP sur les politiques publiques agricoles au centre d’une rencontre à Ouagadougou

Ouagadougou la capitale du Burkina Faso a accueilli du 08 au 12 février 2021, un atelier de formulation du dispositif de formation des responsables des organisations paysannes (OP). Le but de cette rencontre était de lancer officiellement le projet Service et Plaidoyer des Organisations Paysannes (SEPOP), de définir les dispositifs de formation des responsables des OP sur les politiques et programmer les actions pour l’année 2021 pour chaque plateforme.

Financé par Agriculteur Français et Développement International (AFDI), ce projet est mis en œuvre en partenariat avec le Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), et trois (03) de ses plateformes notamment la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de producteurs agricoles (CTOP) au Togo, la Confédération Paysannes du Faso (CPF) au Burkina Faso et la Coordination Nationale des Organisations Paysannes (CNOP) au Mali. Au total une trentaine de personnes composés des directeurs ou secrétaires exécutifs, des chargés de formations dans le cadre du projet, des élus paysans et également des personnes ressources ont participé à cette rencontre. 

Les cinq jours d’échanges ont permis aux participants de s’accorder sur la pertinence et la cohérence des objectifs de développement du projet avec les politiques régionales et nationales visant, entre autres, la souveraineté/sécurité alimentaire et nutritionnelle, sur l’option d’une formation paysanne fondée sur la formation stratégique et les principes d’une formation pour le changement. Les participants ont également approuvés le ciblage des femmes et des jeunes leaders paysans en tant que vecteurs de changement. Les formations seront conçues sous la forme d’un parcours pédagogique structuré autour de cinq modules complémentaires. 

Pour le représentant de AFDI, Samuel DIEVAL, les organisations paysanne restent des acteurs clés du développement de l’agriculture de façon durable et elle jouent un rôle prépondérant dans le futur de l’agriculture en Afrique de l’Ouest.
« L’engagement de AFDI, notamment dans ce partenariat est caractérisé par le travail quotidien avec les partenaires et par la mobilisation politique, économique également en matière d’ingénierie de formation » a-t-il précisé.

Il faut rappeler que le projet SEPOP est un projet qui vise à contribuer au développement durable du secteur agricole à travers le renforcement des OP et leur pérennisation, avec pour ambition le renforcement de leurs capacités dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques relatives à l’agriculture en formant un plus grand nombre  de responsables y compris les jeunes et les femmes, qui seront les futurs acteurs nationaux. 


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook