Des responsables d’OP membres des interprofessions outillés sur leurs rôles et responsabilités
Une quinzaine de leaders d’Organisations de Producteurs (OP) membres des interprofessions étaient en formation sur leurs rôles et responsabilités et stratégie d\'influence des décisions au sein des interprofessions du 27 au 28 octobre 2020 dans la salle de réunion de SIL TOGO / WYCLIFE à Lomé. Organisée par la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de producteurs agricoles (CTOP) avec l’appui financier d’Agriculteurs Français et Développement International (AFDI), elle vise à contribuer au développement des filières agricoles au Togo et à l’amélioration du revenu des producteurs.

Le Secrétaire général de la CTOP, ALIDOU Alassani représentant le Président a dans son mot de bienvenues évoqué les difficultés auxquelles font face les différentes interprofessions : « Si tous les acteurs conviennent que le maillon production représenté par les organisations de producteurs est le plus important, force est de constater que ce dernier est aussi le plus faible en termes de structuration, de gain de profit, de force de négociation et d’influence », a-t-il déclaré. 
C’est fort de ces constats que la CTOP, plateforme des organisations paysannes du Togo, s’est proposée de renforcer les capacités des OP membres des instances de gestion des interprofessions, sur leurs rôles et responsabilités afin de mieux tirer parti des relations d’affaires à établir. 

Les participants ont pendant ces 2 jours, fait un état des lieux du fonctionnement des différentes interprofessions existantes et des difficultés rencontrées par les organisations de producteurs dans les filières notamment : anacarde, soja, maïs, riz, ananas, poisson, gros bétail, café et cacao et renforcé la compréhension de la notion des interprofessions, son importance, son ancrage juridique au Togo, son fonctionnement, les modalités de prise de décision et leur portée. Il a été aussi question de définir avec les OP, les mécanismes de préparation de leur participation aux réunions et de compte rendu à leurs membres, de faire le diagnostic des problèmes rencontrées et la définition des priorités de plaidoyer. Les participants ont enfin procédé à la définition d’une feuille de route pour une meilleure efficacité de leur participation aux interprofessions.


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook