Les femmes agricultrices à l’honneur à la CTOP : le Collège des femmes fait le bilan et planifie ses activités 2018
« Quelle place pour les femmes dans les fédérations membres de la CTOP et quelles opportunités au profit des femmes à saisir en 2018 dans les programmes et projets de développement au Togo », c’est autour de ce thème que la CTOP a organisé avec l’appui financier du Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), un atelier national d’échange et de partage au profit des femmes agricultrices et transformatrices des 17 fédérations d’Organisations Paysannes membres ce 20 décembre 2017 à son siège à Lomé. L’objectif général de la rencontre est de contribuer à améliorer les conditions de vie des femmes rurales au Togo à travers leur meilleure participation aux politiques locales, nationale et régionale.
Cette rencontre a été l’occasion pour le collège des femmes de : faire le bilan de l’implication des femmes dans les faîtières ainsi que le bilan des activités menées par le collège des femmes en 2017 notamment la participation aux foires, à l’élaboration du PNIASAN, etc. ; partager les opportunités pour les femmes dans le cadre des projets en cours ;  élaborer son plan d’action 2018 et définir une approche pour la mobilisation des ressources en vue de sa mise en œuvre. Selon  la présidente du collège des femmes Madame EDOU Adjovi, « cet atelier  d’échange permettra au collège de faire la revue du plan d’action de 2017 et réfléchir sur la recherche de ressources financières pouvant aider les femmes agricultrice et transformatrices agroalimentaires dans leurs activités respectives ».
Rappelons que la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP), a créé le collège des femmes depuis 2003 sous l’impulsion du Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA). Il a pour objectif de favoriser une meilleure prise en  compte des préoccupations des femmes productrices et transformatrices dans les différents politiques et programmes agricoles du pays. Il s’agit d’un cadre qui a également pour vocation d’améliorer l’implication des femmes dans l’élaboration et la mise en œuvre de ces projets et programmes dans les organes de gouvernances des OP et dans l’accès aux facteurs de production.


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook