Atelier d’appropriation et d’évaluation du rapport par les leaders paysans de la CTOP à Lomé
Situation des Exploitations Familiales en Afrique de l’Ouest

Atelier d’appropriation et d’évaluation du rapport par les leaders paysans de la CTOP à Lomé

L’appropriation et l’évaluation du premier rapport sur la situation des Exploitations Familiales en Afrique de l’Ouest du ROPPA étaient au cœur de l’atelier ouvert au siège de la CTOP à Lomé ce 05 septembre 2017. Cette rencontre de 4 jours, initiée par le Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) en collaboration avec la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP), a pour objectif de documenter les participants sur la connaissance des exploitations familiales togolaises et celles de la sous-région. Le rapport est l’aboutissement d’un processus de création d’un l’observatoire piloté par le ROPPA et impliquant fortement ses 13 plateformes membres. L’atelier vise la création des conditions pour faciliter une appropriation du rapport et l’utilisation de son contenu par la CTOP, plateforme membre du ROPPA et ses membres.
L’atelier d’appropriation et d’évaluation du rapport du ROPPA a réuni les représentants des 17 faitières membres de la CTOP et l’équipe technique de la plateforme paysanne qui ont eu l’occasion d’apprécier  les enjeux liés aux exploitations familiales et d’analyser l’apport de la CTOP dans ce rapport régional en vue d’identifier les pistes d’amélioration du dispositif de suivi et accompagnement.
L’ouverture de cet atelier a été marquée par le discours de  bienvenue de Monsieur GNASSINGBE Sandou Assimarou, Président de la CTOP qui dans son intervention a rappelé l’importance capitale que revêt la rencontre. « Cet atelier nous permettra d’avoir une connaissance des informations dont nous disposons aujourd’hui sur les exploitations familiales et de voir si la plateforme paysanne togolaise des producteurs  se retrouve dans ce document. Il s’agira d’amender et de  s’accorder sur le document qui a été rédigé. Cela nous permettra aussi de faire ressortir les forces et faiblesses des exploitations familiales qui nous serviront de planifier nos actions dans les années à venir » a-t-il déclaré.
Facilités par une personne ressource du ROPPA, les travaux de cet atelier ponctués par des présentations, des échanges en plénière et des travaux de groupes, s’étaient articulés en 5 temps : notre apport, notre rapport, prenons du recul, notre observatoire et préparons la suite.
A l’issu de cet atelier, les organisations paysannes faîtières membres de la CTOP ont pour devoir de travailler à rendre opérationnel cet observatoire mis en place par le ROPPA qui a pour finalité d’améliorer les conditions des Exploitations Familiales en assurant le développement de leurs membres. L’aboutissement de l’observatoire, c’est l’élaboration chaque année d’un rapport sur la situation des exploitations  familiales.
En rappel, (07) sept plateformes nationales sur les 13 du ROPPA sont retenues pour accueillir les ateliers nationaux d’appropriation et de valorisation de ce genre. Il s’agit de la Plateforme Paysanne du Niger (PFPN), National Coordinating Of Farmers Association the Gambia (NACOFAG), Cadre National de Concertation des Organisations Paysannes et Producteurs agricoles de Guinée Bissau (CNCOCPA), Coordination Nationale des Organisations Paysannes du Mali (CNOP M), Farmers Union Network of Liberia (FUN L), Plateforme Nationale des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles du Benin (PNOPPA B) et la CTOP.


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook