Atelier de partage du document de capitalisation de l’expérience du centre d’incubation de développement de métiers avicoles du CNCR du Sénégal à Lomé
La problématique de l’emploi des jeunes constitue une dimension stratégique et nationale. Afin d’apporter une approche de solution à cette situation, le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) du Sénégal s’est mobilisé en initiant un partenariat novateur entre le Centre d’Etude et de Coopération International (CECI) et l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture (ENSA) du Sénégal pour mettre en place un centre incubateur de développement de métiers avicoles pour les femmes et les jeunes au Sénégal. A ce jour, le centre a formé cent (100) jeunes ruraux venant de différentes fédérations qui composent le mouvement paysan sénégalais. A cet effet, la CTOP en collaboration avec le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) du Sénégal et avec l’appui financier de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA), a organisé un atelier de partage de ce document de capitalisation le 16 mai 2017 à l’Hôtel Acropolis de Lomé au Togo.
L’objectif visé à travers cet atelier est de partager et de restituer le document de capitalisation de l’expérience du centre d’incubation de développement de métiers agricoles pour les jeunes femmes et hommes ruraux au Sénégal avec leur homologue du Togo. Cet atelier qui a regroupé une trentaine d’acteurs du secteur agricole, les institutions étatiques et privée de formation agricole et rurale, les organisations paysannes et les jeunes ruraux du Togo, puis la société civile, a permis de jeter les bases d’une dynamique de construction d’un partenariat autour d’un projet adapté aux réalités du Togo sur cette question.
Selon YORO IDRISSA THIOYE, spécialiste en politique agricole chargé des programmes au CNCR, il s’agit de partager les expériences du Sénégal, afin de résoudre le problème de l’emploi des jeunes dans la sous-région. Ces problèmes d’emploi des jeunes proviennent de plusieurs dysfonctionnements parmi lesquels on peut citer la faiblesse de l’articulation entre l’offre de formation et le marché du travail.
Dans son mot d’ouverture, monsieur Ambroise FANTCHEDE, directeur de la formation, des diffusions des techniques et des organisations producteurs agricoles (DFDTOPA), représentant le secrétaire général du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique (MAEH) de son côté a souligné que  le chômage des jeunes au Togo, reste l’un des problèmes majeurs de la société avec un taux de 8,1% contre 6,5% pour l’ensemble de la population et que ce projet va permettre de réduire les principales contraintes liées à l’entrepreneuriat rurale au Togo et va également permettre de résoudre le problème de l’inadéquation de la formation professionnelle au marché du travail.
Le défi pour l’agriculture ouest africaine de demain concerne les jeunes a affirmé le Secrétaire Général de la CTOP monsieur OLOU-ADARA Ayéfoumi représentant le Président ; cela témoigne de l’importance capital que revêt cet atelier pour la plateforme du Togo qu’est la CTOP.
En rappel, cet atelier de partage et de restitution de la capitalisation est un exercice qui concerne tous les 13 plateformes des pays membres du Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA).

Serges C. Mensah TETTEH
Assistant en Communication à la CTOP
Email : sergestetteh@gmail.com
Tel : 00228 90231644


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook