PNIASAN : la CTOP et les OP apportent leur contribution au processus d’élaboration
Du 13 au 14 Avril 2017 s’est tenu dans la salle de réunion du Relais de la Caisse de Lomé un atelier qui se situe dans le cadre du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) de deuxième génération , en vue de permettre aux Organisations Paysannes (OP) togolaises de s’impliquer d’avantages dans l’élaboration du document du  Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN). Organisé par la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP), avec le soutien technique et financier du Réseau Ouest Africain des Producteurs Agricole (ROPPA) et le ministère en charge de l’Agriculture, cet atelier vise à contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agriculteurs familiaux togolais à travers la promotion d’une agriculture inclusive et compétitive.
Etaient présent à cette rencontre une cinquantaine de participants représentants des faîtières d’organisations paysannes membres de la CTOP, le  Conseil Permanent des Chambres d’Agriculture du Togo (CPCAT), les Comités Régionaux des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CROPPA), les Collèges des femmes et des jeunes de la CTOP, les OP partenaires représentant la filière ananas et les ONG partenaires de la CTOP.
Pendant deux jours, les participants ont été informés sur le document draft du PNIASAN, acquis de nouvelles méthodes indispensables pour le développement durable et la compétitivité de l’agriculture togolaise, la sécurité alimentaire, la création de l’emploi et la réduction de la pauvreté.
A l’entame de la rencontre, le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique, Docteur Hélène Nèmè BALI a invité les participants à s’investir davantage en vue de plancher efficacement sur les nombreuses mesures proposées dans le document et d’apporter les amendements pour son adoption très prochainement.
Selon le président de la CTOP, M. Sandou Assimarou GNASSINGBE, le document amélioré devrait prendre en compte entre autres : le statut du paysan, le problème de la maîtrise  de l’eau, le crédit agricole et le problème foncier du paysan.
Au terme de l’atelier, des recommandations ont été formulés et un comité de suivi et de veille à la prise en compte de la contribution paysanne au processus d’élaboration du PNIASAN a été mis en place.  L’atelier a aussi marqué sa satisfaction par rapport à la qualité du document ainsi que son adhésion au processus en cours et a adopté une motion de soutien au Ministre de l’agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique à cet effet.
Précisons que l’année 2015 marquait la fin du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA). En lien avec l’opérationnalisation de la nouvelle politique agricole du Togo adoptée en décembre 2015 pour la période 2016-2030 et dans le cadre de la mise en œuvre de l’ECOWAP, le Togo, à l’instar des autres pays de la CEDEAO, s’est engagé dans le processus d’élaboration de sa deuxième génération de PNIA, le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN) pour la période 2016-2025.

Serges C. Mensah TETTEH
Assistant en Communication à la CTOP
Email : sergestetteh@gmail.com
Tel : 00228 90231644







Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook