Stratégies d'intervention
La CTOP se fixe comme objectif de bâtir une plate forme nationale transversale des organisations paysannes faîtières représentative des producteurs et des productrices au Togo, fonctionnelle et crédible. Pour ce faire, sa stratégie d’intervention repose à titre non limitatif sur :
•    L’élaboration et la mise en œuvre de politique de sensibilisation d’information et de communication rurales.
•    L’appui à l’élaboration de stratégies concertées et agressives de développement commercial.
•    L’appui et ou l’étude de faisabilité pour la mise en œuvre de projets de développement agricole et des activités génératrices de revenus pour ses membres.
•    La mobilisation des ressources financières, techniques et matérielles pour le fonctionnement de la CTOP et la réalisation des activités agropastorales de ses membres.
•    La recherche et la mise à disposition de personnes ressources dont les compétences sont nécessaires pour le développement des activités des membres.
•    L’instauration et ou le renforcement de la bonne gouvernance, de l’audit interne et externe de la CTOP et de ses membres compte tenu des moyens notamment financiers disponibles.
•    L’organisation de visites d’échanges et de voyages de partages des expériences.
•    La participation à l’alphabétisation fonctionnelle surtout des femmes.
•    L’appui à la contractualisation des relations de partenariats entres les membres et les autres acteurs (services techniques, fournisseurs d’intrants, prestataires de services mécanisés et d’usinage, commerçants(tes), entreprises de transformation et d’exportation, etc.
•    L’organisation de séminaires et ateliers thématiques de formation, de colloques, etc.
•    L’organisation de conférences débats et d’émission sur les médias.
•    La participation à l’élaboration de politique agricole et la législation rurales.
•    L’initiation et ou la participation aux journées portes – ouvertes, aux foires et expositions agricoles, aux fora des paysans et autres manifestations d’intérêts agricoles.
•    La négociation et la mise en relation de ses membres avec les institutions bancaires et de financement décentralisé.
•    L’organisation de journées de réflexion et d’échange d’information.
•    L’appui à ses membres dans l’accès et l’utilisation de nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC).

Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook