Acquis
En une décennie, la CTOP a réussi à construire un mouvement paysan autonome, reconnu, respecté et de plus en plus sollicité, qui a profondément changé le monde paysan et le secteur agricole togolais. Les acquis majeurs peuvent être formulés comme suit :
•    Initiation et institutionnalisation du Forum National du Paysan Togolais (FNPT)
•    Initiation et entretien d’un dialogue constructif avec les autorités togolaises marquées par la participation effective aux politiques, stratégies, programmes et projets agricoles
•    Instauration de la bonne gouvernance dans la gestion de la CTOP
•    Développement de la solidarité entre les organisations paysannes et entre les paysans
•    Emergence d’une génération de leaders paysans avertis
•    Mise en place réussie du Collège des Femmes et du Collège des Jeunes
•    Appropriation, adhésion, engagement et participation active de toutes les faîtières d’organisations paysannes à la mission, aux objectifs, aux orientations et à la gestion de la CTOP
•    Agrandissement et affirmation du mouvement paysan togolais marqué par la naissance, l’émergence et la reconnaissance de faîtières d’organisations paysannes comme acteurs principaux du développement agricole au Togo.
C’est fort de ces acquis que la CTOP a été choisie comme la plateforme de référence du ROPPA dont l’expérience en matière de gouvernance et de participation à l’élaboration des politiques a été capitalisée et présentée, dans le cadre du Projet d’Appui aux Organisations Paysannes d’Afrique (PAOPA), à la rencontre du Comité de pilotage dudit projet tenue en février 2011 à Dakar.
A l’analyse, il est à remarquer que ce parcours éloquent est le résultat :
•    de la volonté et des efforts des élus et du Secrétariat Exécutif (mis en place seulement en 2007) de la CTOP
•    du soutien indéfectible de nos partenaires, notamment le ROPPA
•    de la volonté politique de l’Etat togolais de relancer le secteur agricole et d’instaurer un dialogue social permanent avec les acteurs non-étatiques.
Néanmoins, pour être durables, ces acquis devront être adossés à une nouvelle stratégie de mobilisation des ressources, notamment locales, à une meilleure structuration du monde paysan, au renforcement de la communication au sein de la CTOP et au renforcement indispensable des capacités opérationnelles de la CTOP et de ses faîtières.

Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook