Lancement du PAOPA-phase principale (2013-2017) à Lomé
Le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l\'Afrique de l\'Ouest (ROPPA) a lancé du 11 au 13 avril 2014 à Lomé, la phase principale du Programme d’appui aux organisations paysannes en Afrique (PAOPA) au cours d’une rencontre qui a regroupé  des délégués des 13 pays membres du ROPPA dont le Togo. Cette initiative vient à point nommé pour donner un coup de pousse aux producteurs agricoles africains.
Les travaux de cette rencontre se sont déroulé en plénière et en ateliers de groupe et se sont focalisés sur les leçons et enseignements tirés de la phase pilote et les implications pour la phase principale ; le manuel de procédures du programme et les canevas d’élaboration des PTBA et rapport technique et financier ; les PTBA 2014 du ROPPA et des plateformes nationales ; les propositions d’amélioration du cadre logique.
En effet il a été constaté que la phase pilote démarrée entre 2009 et 2012 n’a pas été  véritablement valorisée par le ROPPA et les plateformes nationales pour permettre de créer des synergies et une cohérence entre les programmes pays des partenaires qui soutiennent le PAOPA. Le bilan de cette phase a fait ressortir les acquis à capitaliser et les défis à relever aux niveaux du ROPPA et des plateformes nationales pour permettre d’atteindre une bonne performance dans l’exécution de la phase principale du programme (2013 à 2015).
Pour ce faire, le Président du ROPPA Monsieur Djibo BAGNA a expliqué dans son intervention que « Après avoir fait le plaidoyer, mobiliser autour  des politiques agricoles pour prendre en compte l’agriculture familiale, la souveraineté alimentaire, la libre circulation des personnes et des biens au niveau de notre espace, naturellement, les paysans ont besoin aujourd’hui d’accès aux financements pour qu’ils soient non seulement des gens capables de rende des services mais des personnes capables de disposer des ressources leur permettant de vivre dignement.»
Financé à hauteur de 2,281 milliards par la CE, le FIDA, la DDC et l’AFD, la phase principale qui va se dérouler de 2013 à 2017, vise à renforcer et à consolider les capacités institutionnelles des Organisations paysannes (OP) et à leur donner plus de poids dans les politiques et programmes agricoles. Aussi la phase principale soutient le développement des services économiques des OP afin de faciliter l’intégration des exploitations familiales dans les filières agricoles. Pour le ROPPA et ses plateformes nationales qui ont été soutenues par le PAOPA dans sa phase principale, la mise en œuvre a permis d’obtenir un certain nombre d’acquis notamment : le renforcement des plateformes nationales à travers une consolidation des équipes techniques, un meilleur fonctionnement des organes de gouvernance, le développement de cadres de concertation et d’outils de management et de pilotage ; le renforcement du réseau à travers la consolidation du sentiment d’appartenance qu’a engendré la dynamique de collaboration et de synergie à travers le PAOPA ; l’amélioration de la performance, en ce qui concerne la conduite des activités planifiées.
Cette rencontre a connu la participation des Partenaires du PAOPA qui sont le FIDA, l’AFD, l’UE, la DDC et aussi des partenaires traditionnels du ROPPA: la CEDEAO, L’UEMOA et autres. Il faut noter que les autorités en charge du secteur agricole au Togo étaient représentées au plus haut niveau.
 



 

Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook