Le ROPPA initie la première édition de l’Université Paysanne
Le réseau des organisations paysannes de l’Afrique de l’ouest (ROPPA) à organisé 03 au 08 mars 2014 à Ouagadougou au Burkina Faso, la première édition de l’Université Paysanne. Elle a pour but, la création d’un cadre de référence pour la formation des Organisations Paysannes en utilisant des outils pédagogiques appropriés pour des besoins exprimés dans les domaines prioritaires d’intervention du ROPPA. Ainsi, elle préconise trois niveaux de formations qui toucheront trois principales catégories de formations identifiées dans le plan quinquennal 2012 – 2016 du ROPPA notamment la fourniture de services économiques, la gouvernance et la gestion économique plaidoyer et lobbying.

Soixante dix participants issus des treize plateformes nationales membres du ROPPA : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Mali, Niger, Sénégal, Sierra Léone et Togo ; des organisations partenaires (AFDI), des institutions d’intégration régionales de l’Afrique de l’Ouest : UEMOA, CEDEAO et CILSS et du Ministère de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire du Burkina Faso (MASA), ont participé à cette Université Paysanne. Pendant six jours, les participants ont échangé leurs connaissances et expériences d’une part entre eux et d’autre part avec des personnes ressources autour de plusieurs thématiques concernant les exploitations familiales et le devenir de l’agriculture ouest-africaine. Pour le Président du ROPPA Monsieur DJIBO Bagnan, l’Université Paysanne est l’une des meilleures alternatives aux insuffisances des centres de formation pour rehausser le niveau général de formation du monde rural.

Les échanges effectués lors des travaux de l’Université ont conduit à la formulation de certaines recommandations. Ainsi, le ROPPA doit commanditer une évaluation à mi-parcours du plan d’actions stratégiques en vue d’apprécier les résultats obtenus et de mieux reprogrammer les activités restantes ; mettre en place un comité de réflexion stratégique sur les différentes thématiques majeures qui concernent les exploitations familiales et les grandes tendances actuelles du monde ; renforcer ses alliances stratégiques avec les autres Organisations partenaires ; mettre en place une Task force pour s’approprier le contenu de l’avant projet des directives de la CEDEAO sur le foncier et  vulgariser la position du ROPPA sur les APE dans le mouvement paysan.

La plateforme paysanne du Togo (CTOP) a été représentée par le Président du Conseil d’administration Monsieur GNASSINGBE Assimarou Sandou, le Représentant du Collège des jeunes Monsieur TEGBA Toï, la Présidente du Collège des femmes Madame NAKPERGOU Noumpoa et le Secrétaire Exécutif Monsieur ABOFLAN Kokou Adodo.


Video
Newsletter
@
Suivez-nous sur facebook